De plus en plus d’élus EELV ont appris le métier politique en étant collaborateurs d’élu ou de groupe d’élus. Comment devient-on collaborateur ? En quoi consiste ce travail ? À quelles conditions cette fonction conduit-elle à une carrière politique ? Autant de questions posées à un panel de collaborateurs écologistes de l’Assemblée Nationale.

Militants chevronnés et de plus en plus souvent diplômés en droit ou en science politique, les collaborateurs d’élus EELV accèdent fréquemment à leur poste par cooptation. Les Jeunes écologistes, l’organisation de jeunesse du parti, forme en effet depuis quelques années un vivier important de collaborateurs. S’adaptant aux attentes des députés, les collaborateurs apprennent, sur le tas, et souvent dans la solitude, à concilier les positions idéologiques des élus et les nécessités du travail parlementaire. Ils intègrent ainsi, non sans efforts, l’ensemble des savoirs et des savoir-faire qui constitue désormais le métier politique : rédaction de notes techniques, d’amendements et de discours ; rendez-vous avec les représentants d’associations, de syndicats et d’entreprises ; entretien du blog de l’élu et de sa visibilité sur les réseaux sociaux ; visites et rencontres avec les habitants de la circonscription…

J’ai appris complètement seul, je n’ai eu aucun accompagnement, ici, tout le monde est débordé et il n’y a aucune organisation du travail en interne.

Un enquêté

Exerçant au coeur de la machine législative, les collaborateurs mesurent rapidement les contradictions inhérentes au fait de travailler pour des élus qui affichent l’ambition de se faire élire pour « changer le monde ». En tension permanente entre leurs idéaux et le travail parlementaire quotidien, et appréciant diversement la docilité relative avec laquelle les élus écologistes se soumettent au fonctionnement de l’institution parlementaire, ils apprennent souvent le dégoût de la fonction élective, et parfois même, celui de la politique au sens le plus large.

Les écolos font tout comme les autres, et ne font peur à personne ! On n’est pas capable de montrer que l’on peut vivre et agir écolo, donc comment faire croire au peuple que l’écologie peut triompher ? Je ne suis pas sûr que les élus écolos soit si utiles

Un enquêté

Jamais je ne ferai ça ! […] La politique, c’est un vrai travail de tous les instants, c’est épuisant. […] Et puis, c’est quand même beaucoup de la communication […]
À la fois cela va très vite et à la fois les projets sont de long terme, on est pris entre deux feux, et je ne me reconnais pas dans ce fonctionnement

Une enquêtée

Malgré tout, les démissions sont rares. Et il est même fréquent que les collaborateurs se fassent élire à leur tour. L’exercice d’un mandat attend ainsi ceux qui auront le mieux appris à jouer des identités plurielles et stratégiques qu’autorise l’adage écologiste « faire de la politique autrement ».

  • Assemblée Nationale
  • EELV
  • Fonction collaborative
  • Métier politique
  • Sociologie politique